(Anciennement DELIRIUM TRES MINCE)
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du BG, du bon, du nouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NIHDSTØNG
COMA ETHYLIQUE
COMA ETHYLIQUE


Messages : 1373
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 57
Localisation : Normandie

MessageSujet: Du BG, du bon, du nouveau   Sam 26 Fév - 7:59

Nan , en fait c'est du vieux, c'est le BG de Tullah , prêtresse et ex-prostituée sur le serveur Siochain de Runes of Magic.

http://leslarmesdayvenas.forumactif.org/t623-tullah

Si c'est illisible, voici le texte original :

- ... Au nom de Narfas, sous son regard bienveillant, je vous lie aujourd'hui ici par les liens du mariage.

La prêtresse au regard azur s'inclina doucement vers le sol richement garni de marbre. Le mariage s'annonçait sous les meilleurs auspices. La foule bigarrée se pressait pour contempler le jeune couple dont les regards énamourés se croisaient intensément.

Tullah se redressa pour caresser à son tour les jeunes mariés d'un regard tendre et affectueux. Elle était heureuse et fière de remplir la mission dont Narfas l'avait investie. En ces rares moments de bonheur, elle savait qu'elle avait embrassé la plus noble des destinées.

Vélarius, riche marchand d'une province reculée, les larmes au bord des yeux, ne pouvant contenir l'émotion qui l'étreignait à la vue du bonheur de sa fille , s'excusa d'un geste discret auprès de sa femme Gallicia avant de s'éloigner en direction du patio. Cette dernière le suivit un instant des yeux avant de se retourner vers l'assemblée en frappant dans ses mains.

- Honorable assemblée, il est d'usage de célébrer ce moment merveilleux en dégustant le nectar de Sascilia, symbole d'amour et de prospérité !

Les serviteurs zélés avaient devancé cet appel, car déjà des gobelets en argent finement ciselé circulaient parmi les invités.

Au bout de quelques instants, Gallicia constata avec satisfaction que chacun pouvait se délecter d'un des plus fins breuvages de Taborea.

Chacun, à l'exception de ...

- Comment se fait-il que notre noble prêtresse n'ait pas eut l'honneur d'être la première servie ? s'enquit d'une voix enjouée la maîtresse de maison. Que l'on mette en perce sur l'heure un autre tonnelet de ce suave élixir.

Entendant ces mots, Tullah tourna son regard vers Gallicia

- Ne vous mettez pas en peine, noble dame! Je ne bois pl.. heu..pas d'alcool!

La promptitude des serviteurs de la maison était effarante, car déjà un gobelet de nectar atterrissait dans la main droite de Tullah.

- N'ayez nulle crainte, diligente suivante de Narfas, cette boisson est à peine plus forte que du lait.

Joignant le geste à la parole afin d'encourager Tullah, Gallicia porta la fine coupe à ses lèvres purpurines.

Constatant autour d'elle que nul ne semblait subir les effets de cette boisson, la prêtresse imita son hôtesse.


Setim, un des deux vétérans qui surveillaient l'entrée de la salle des banquets, contemplait d'un regard intrigué Tullah qui vidait d'un trait sa dose de breuvage. Il chuchota à l'adresse de son collègue qui luttait contre un sommeil insidieux :

- C'est bizarre, je suis certain d'avoir déjà vu cette prêtresse, et tu me connais, je ne suis pas du genre à fréquenter les temples.

Le murmure incompréhensible que lui adressa son interlocuteur le découragea de poursuivre plus avant cette conversation. Mais quand même..., pensa-t-il en se grattant le crâne après avoir discrètement soulevé son casque.



Maelvus le borgne régnait sur les cuisines de cette demeure depuis de nombreuses années. La perfection du service lui incombait, et il mettait tout son honneur et son énergie à être à la hauteur de sa tâche. Son regard cyclopéen mais néanmoins affûté balayait de façon ininterrompue les moindres recoins de la pièce éclairée par la lueur tremblotante des trois fourneaux qui crépitaient en permanence.
Le mouvement de son oeil s'arrêta brusquement sur un tonnelet rebondi dont la présence l'interpella. Reprenant en quelques secondes le souffle que cette découverte lui avait ôté, et virant au rouge cramoisi, il hurla au visage du premier serviteur qui entrait:

- Par le cul moisi du Seigneur Demon! Que fait ici ce baril de Sascilia? Il devrait être servi dans la salle des banquets.

Le serviteur lui répondit benoîtement que le deuxième baril était déjà en perce et que nul ne songeait à s'en plaindre.

- Mais ceci n'est pas possible, il n'y en avait que deux. Alors d'où vient celui qui...

Il tourna lentement un regard meurtrier vers son commis.

- Dis moi donc, Pellus, qu'est-ce que tu as fait servir en dernier?

- Ben le truc qui était posé sur la table là-bas dans le coin.

Une chape de plomb s'abattit sur les épaules de Maelvus. Pour la deuxième fois, ses poumons cessèrent de fonctionner, avant de s'animer d'une vigueur décuplée.

- Tu veux dire que tu as fait servir la barrique de sang du Dragon à la place du Sascilia? hurla t'il au risque de se distendre les cordes vocales, et postillonnant à tout-va au visage du jeune garçon.

Les échos de sa voix s'étouffèrent au long du corridor.




-Par les roubignolles de Xwawx, cette maison c'est trop d'la balle!

Le regard de Tullah resta fixé sur la riche marqueterie du plafond alors qu'elle avait déjà abaissé son gobelet. Une étrange sensation de flottement, qu'elle n'avait plus connu depuis des années, commenca à l'envahir de la tête jusqu'aux pieds. Elle parvint péniblement à reporter ses yeux sur les convives qui lui renvoyaient un regard abasourdi. Un pesant silence s'était abattu sur l'assemblée.

Avisant une servante qui transportait sur un plateau doré quelques gobelets de boissons, elle porta ses deux index à sa bouche et émit un long sifflement suraigu.

- Dis donc, la loufiate, tu pourrais me remettre ça, ma poule? C'est pas sale, ce truc!

Vélarius, qui venait juste de revenir du patio où l'air frais l'avait rasséréné, se laissa lourdement tomber sur un banc en chêne.



Une heure plus tard, alors que la vaste pièce avait été totalement désertée, il s'y trouvait encore. Il n'arrivait toujours pas à croire le spectacle que ses yeux avaient pourtant contemplé. Une prêtresse de Narfas qui jurait comme un charretier, avait fini par danser nue sur la table du banquet, avant de se jeter sur le bourgmestre en l'inondant de propos obscènes. La cohue qui s'en était suivie se fondait dans un indicible chaos gravé à jamais dans sa mémoire.



Setim, qui avait profité de la confusion pour s'emparer de quelques gobelets, exultait. Ses paroles charriaient de violents effluves d'alcool lorsqu'il s'adressa à son collègue, titubant sur le chemin qui l'éloignait de la maison de Vélarius.

- Ca y est, je me rappelle où je l'avais vue, cette prêtresse! Et je peux te garantir qu'à l'époque ses ambitions étaient loin d'être spirituelles. Elle s'appelait Zorrah, et c'était la pensionnaire préférée du plus grand bordel de Varanas, avant de disparaître sans laisser de traces. Par mes ancêtres, je ne pensais pas la revoir un jour! C'est, encore aujourd'hui, un de mes plus beaux souvenirs !


L'aube ne s'était pas encore levée qu'une silhouette élégante s'éloignait furtivement du mur d'enceinte de la petite bourgade dont la vie retournait au calme.

_________________

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shb-dtm.trodlabal.com
 
Du BG, du bon, du nouveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Boss, nouveau Dofus !
» Nouveau LA hommes-lézards:Quelles nouveautés voudriez-vous?
» Petit nouveau
» Un nouveau pour noel ?
» du nouveau chez ubisoft

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHB :: GENERAL :: PORTNAWAK-
Sauter vers: